Maternage proximal

Le portage

A la naissance de Yanis en 2013, je n’y connaissais pas grand chose en portage. Ma sœur m’avait donné une écharpe (une extensible) mais je ne savais pas vraiment m’en servir, je n’étais pas à l’aise avec les noeuds.

J’avais aussi un porte-bébé non physiologique (le fameux babyb… que je ne citerais pas), porte-bébé conseillé par une vendeuse dans un magasin de puériculture..🙄

J’ai peu porté Yanis avec ce porte-bébé, j’avais sûrement senti que ce n’était pas terrible.. Mais Yanis détestait la poussette et force est de constater qu’il aimait et avait besoin d’être beaucoup porté.

A ses 5 mois, on a décidé de prendre un cours de portage. Je voulais apprendre à porter dans le dos car Yanis était déjà bien lourd (quasi 10kgs).

La monitrice a tenté de m’apprendre mais avec mon écharpe extensible, c’était pas l’idéal. Alors elle m’a parlé du Manduca, j’ai essayé et j’ai trouvé ça génial !

Quelques jours après, on achetait un Manduca, qui allait bien être utile pour nos vacances en Corse.

Et miracle, Yanis s’endormait en 5min dedans et faisait des siestes de plus d’une heure ! Chose qui n’arrivait jamais avant..

L’hiver est arrivé peu après et pour pouvoir continuer à porter, on a investi dans une cape de portage et un manteau de portage, indispensable pour pouvoir porter dans le dos.

Je trouve que le portage en hiver est très pratique car il suffit d’installer bebe dans le moyen de portage avec si besoin un bonnet et des jambières, on met le manteau et c’est bon.

C’est un bon investissement car je l’utilise encore aujourd’hui 6 ans après avec Éden.

Manteau de portage avec Éden, 4 mois

Quelques mois plus tard, j’ai découvert le sling, j’ai pris un sling tissé de la marque Neobulle. C’était une bonne alternative au portage à bras sur la hanche. Quand bébé grandit, il devient curieux et n’a pas forcément envie d’être dans le dos ou d’être porté à l’avant face au porteur. Le portage face au monde est déconseillé car la position n’est pas physiologique et que bebe peut être trop stimulé.

En position sur la hanche, bebe voit tout ce qui se passe tout en ayant maman (ou papa) à portée de vue 🙂

Yanis a eu besoin d’être porté pour sa sieste jusqu’à ses 18 mois et le Manduca nous a accompagné partout.

Ici, sur la dune du Pyla

Pendant ma grossesse, j’ai porté en sling. Le Manduca avec sa ceinture ventral n’était plus adapté.

Enceinte de 7 mois sur cette photo, Yanis avait 27 mois

A la naissance de Liam, je me suis lâchée, on n’avait presque pas eu d’achats à faire, on reprenait tout de Yanis donc j’ai voulu tester plein de moyen de portage ! 🤪

J’ai eu un sling de Love Radius (Je Porte Mon Bebe à l’époque) dans lequel j’ai porté Liam dès la naissance.

Désolé pour ma tête de zombie, Liam avait 4 jours 😅

J’ai pas trop aimé car c’est un tissu extensible et je n’aimais pas l’effet rebond.

Finalement j’ai vite repris mon sling tissé dans lequel je me sentais mieux.

J’ai également testé le tee-shirt de portage, j’ai adoré ! Ça permet un portage comme en écharpe mais sans le soucis des noeuds. L’installation est très rapide. Le seul hic est que ça convient pour des bébés jusqu’à 6-7kgs donc avec mon bébé sumo, ça a très vite été trop petit, je ne l’ai pas utilisé longtemps donc gros investissement pour peu de temps.

Vu son gabarit, j’ai rapidement pu utiliser un Meï-Taï, l’evolu’bulle de chez Neobulle. Un Meï-Taï, c’est un porte-bébé mixte si situant entre l’écharpe et le preformé. C’est le tissu d’une écharpe, avec une base préformée et 4 pans pour créer une ceinture et des bretelles. Cela laisse la possibilité à plein de finitions.

Ce Meï-Taï est réglable au niveau de l’assise et au niveau du tablier donc il peut être utilisé assez tôt. Sur la photo ci-dessous, Liam avait tout juste 5 semaines, c’est très petit mais j’utilise un nouage particulier qui permet de respecter une position physiologique.

Ce Meï-Taï est vraiment super, je l’ai utilisé même pour porter Yanis. Sur la photo ci-dessous, il a presque 4 ans (il était malade car sinon il ne demandait plus à être porté)

Quand Liam a eu 5 mois et que son écartement de jambes était suffisant. Papa était ravi de pouvoir de nouveau utiliser son Manduca (oui on l’utilise tellement qu’on avait décidé d’en acheter deux pour que chacun ait ses propres réglages 🤪)

J’ai eu l’occasion aussi de tester le physiocarrer. C’est un bon porte-bébé et j’appréciais le côté respirant notamment pour l’été. Mais, au niveau du confort, je garde une préférence pour le Manduca donc finalement je l’ai vite revendu.

Pour la piscine ou la mer, j’ai un sling filet Tonga. C’est un portage d’appoint asymétrique, qui se glisse dans un sac et sèche très vite donc idéal pour les baignades.

A la naissance d’Eden, j’ai enfin su apprivoiser l’écharpe. L’écharpe tissé classique. J’ai pris le temps de visionner plusieurs tutos, je me suis entraîné et j’ai réussi. J’ai trouvé que c’était très agréable de porter en écharpe, c’est doux et confortable ☺️.

J’ai également utilisé le nouveau porte-bébé preformé de Neobulle adapté aux nouveaux-nés (ils sont rares !), le Neo 🙂

Avec les problèmes de reflux d’Eden, il n’aimait pas trop les moyens de portage classiques donc le Neo a permis d’aider quelques fois. Mais surtout, il a permis d’avoir les avantages d’un preformé, notamment la rapidité d’installation, dès 1 mois ! Papa a donc pu le porter aussi, ça nous a bien aidé.

Maintenant qu’Eden est plus grand et qu il fait 11kgs, le Neo arrive à ses limites en terme de confort et encore une fois, je suis contente de retrouver mon Manduca !

Éden a aussi été porté :

En sling quand il était tout petit minuscule 😊
Et en Meï-Taï

Voilà pour mon partage d’expérience sur le portage. J’espère que ça vous a plu 🙂

Laisser un commentaire