IEF

Compte-rendu contrôle pédagogique IEF

Vous me l’avez demandé, le voici enfin.. oui, ça fait déjà 6 mois que le controle a eu lieu, c’était tôt.

Le contrôle pédagogique de l’instruction en famille de nos 2 enfants (Grande Section et CE1) a eu lieu le 11 Décembre. C’est tôt dans l’année, juste 3 mois après la rentrée. Je ne m’y attendais pas si tôt mais au moins, une fois passé, on est tranquille.

En amont, nous avions préparé un dossier pédagogique que nous avons envoyé à l’inspecteur quelques jours avant.

Déroulement du contrôle

Le contrôle a eu lieu dans leurs locaux.

En arrivant, nous avons été accueilli dans une grande pièce où il y avait 3 personnes (l’inspecteur et 2 conseillères pédagogiques).

L’inspecteur nous a demandé les dates de naissance de nos enfants pour confirmer leur « classe » puis chaque enfant a été invité à rejoindre une conseillère pédagogique. On ne leur a pas proposé de retirer leur manteau, ils ont commencé directement l’évaluation.

Nous, on était sur une autre table avec l’inspecteur qui nous posait des questions. On essayait d’écouter un peu ce qui se passait à côté mais on n’entendait pas vraiment.

L’inspecteur nous a demandé pourquoi on a déscolarisé les enfants, pourquoi on n’a pas testé une autre école, si on avait une salle dédié à la maison, comment on s’organisait au quotidien.

A la question : combien de temps on consacre à l’instruction en famille, ma réponse a surpris l’inspecteur. J’ai dit qu’on faisait environ 1h-1h30 le matin pour Yanis et environ 1h30 l’après-midi.

En vrai, ça c’est notre maximum, c’est rare qu’on travaille autant..🙄

Pour autant, l’inspecteur a un peu tiqué car il a comparé avec les temps d’école. J’ai répondu qu’un temps de travail individuel est forcément plus intense et plus rapide qu’un temps de travail collectif.

Bon, je n’ai pas dit le temps de travail de Liam.. parce que pour le coup, c’est beaucoup moins !

J’ai entendu vers la fin de l’entretien que la conseillère pédagogique a demandé à Yanis directement combien de temps il travaillait, son organisation, etc. Je n’ai pas trop aimé qu’elle lui demande sans que je puisse intervenir. Heureusement que c’était le début d’année et qu’on essayait encore de suivre un peu près une organisation.. ce n’est plus trop le cas actuellement.


L’inspecteur a également demandé les cahiers et traces écrites du travail des enfants.

Pour Liam, j’avais juste un cahier de graphisme où il avait fait quelques pages et les 2 derniers livrets d’activités que je lui avais proposé. J’ai expliqué qu’on faisait des activités moins formelles et qu’il y avait des photos d’exemples d’activités dans le dossier.

Il n’a pas trop aimé qu’il n’y ait pas plus de cahiers mais a dit qu’il verra ce que donne l’évaluation.

Donc, grosse pression sur Liam (qui n’entendait pas heureusement). S’il avait « raté » l’évaluation à cause d’un stress ou autre, ça aurait été compliqué de prouver ce qu’il sait faire. Pour la prochaine fois, j’essaierai de garder plus de traces écrites ou de mettre les photos des activités chaque jour dans un classeur.

Pour Yanis, on avait plus de cahiers. Mais comme on fait les cahiers dans le désordre, il avait du mal à voir ce qui a été fait en feuilletant..

Par contre, il était étonné que ce soit moi qui ait fait les livrets d’activités, il m’a dit qu’ils étaient très bien fait et m’a félicité ☺️

Il a demandé également pourquoi on ne prenait pas les cours sur le CNED et comment on faisait pour savoir ce qu’il y avait dans le programme. J’ai sorti la carte Educsol, ça montre qu’on connaît.

L’évaluation des enfants

Évaluation de Yanis (CE1)

Comme dit plus haut, je n’étais pas à côté donc j’ai écouté de loin. Je me base aussi sur le compte rendu oral de la conseillère pédagogique et sur le compte-rendu écrit.

L’évaluation a commencé avec un texte à lire, tout en étant chronométré. Cela leur permet de mesurer la fluence.

Yanis s’est donc concentré pour lire vite, plutôt que sur la compréhension de texte. Il a donc eu un peu de mal à répondre aux questions sur le texte après. Cela a été mentionné dans le compte-rendu.

Il a également dû écrire une petite dictée. Je sais qu’il a fait des fautes d’accord mais la conseillère a dit que c’était normal à ce niveau, que l’important était de savoir qu’il y avait des accords.

Ensuite on lui a présenté un problème mathématique à résoudre. Yanis a fait une représentation schématique pour trouver la solution. Je ne sais pas exactement quel était le contenu du problème, peut être qu’elle lui a proposé de faire un schéma car il n’en fait pas habituellement.

Cela lui a été reproché dans le compte-rendu écrit.. Sachant que Yanis a terminé sans aucun problème son cahier de problèmes niveau CE2 et qu’il ne passe jamais par le schéma habituellement.. Bref.

Il a aussi dû reconnaître quelques nombres (jusqu’à 100) et les trier. Il a eu quelques questions d’anglais.

Dans l’ensemble, cela s’est bien passé. Yanis n’a pas trop stressé, il était content de lui.

Je déplore qu’il n’y ait eu aucune question sur les sciences, l’histoire, la géographie, etc. Il n’y a pas que le français et les maths dans la vie..

Évaluation de Liam – GS

Liam était encore plus éloigné de moi alors j’ai encore moins entendu. Et pourtant j’aurais aimé être présente près de lui.

La conseillère a été douce et bienveillante avec lui donc ça s’est bien passé.

Elle lui a demandé s’il reconnaissait des lettres, elle les a présenté en capitale mais aussi en script et en cursive. A ce moment là de l’année, il ne connaissait pas encore les lettres en script et cursive. Et pour les lettres en capitale, il donnait le son de la lettre. Ça n’a vraiment plu forcément, l’éducation nationale tient fort à ce qu’on apprenne le nom des lettres aux enfants de maternelle.. mais cela n’est pas notre choix et nous ne sommes pas obligé de suivre les méthodes utilisées par l’éducation nationale.

Elle lui a demandé également d’encoder des mots simples, il a parfaitement réussi.

Ensuite il a fallu qu’il frappe les syllabes en tapant dans les mains. Liam n’a pas compris l’exercice. On a déjà fait des petits exercices pour repérer les syllabes dans un mot mais pas souvent et pas de cette manière surtout.

Ensuite, sur le plan mathématique, elle lui a demandé de réciter la comptine numerique, il l’a fait jusqu’à 30 sans soucis. Puis du denombrement jusqu’à 10.

Ensuite, elle lui a donné plusieurs objets et elle lui a demandé de les trier comme il le souhaitait. Liam a fait plusieurs colonnes en prenant en compte un tri par taille et par couleur.

Lors du compte-rendu oral, elle a dit que c’était très ordonné dans sa tête.

Elle lui a demandé aussi s’il connaissait des comptines. Liam n’a pas su en chanter. Je pense qu’aucune n’est venu dans sa tête et puis, chanter devant une inconnue (masquée en plus), ce n’est pas évident. Elle a tout à fait compris et n’en a pas tenu rigueur.

Dans le compte-rendu écrit, il a été noté qu’il fallait faire attention à la pédagogie utilisé car il ne connaissait pas le nom des lettres et qu’il ne savait pas frapper les syllabes 🙄

Bon et bien, ma méthode semble fonctionner puisqu’il est lecteur avant la fin de la maternelle..

Ça s’est donc bien passé aussi pour Liam. J’avais un peu peur avec lui car il peut se fermer et s’il n’a pas envie, il ne fait pas. Mais finalement ça a été.


Dans l’ensemble, ça s’est plutôt bien passé. Ça a duré 1h30 environ.

Dès la fin du rendez-vous, l’inspecteur nous a dit que le contrôle était positif et qu’il mettrait un avis favorable.

On n’a pas eu besoin d’attendre le compte-rendu écrit. Heureusement car on l’a eu que 3 mois après.

Laisser un commentaire